Tunisie : Samir Dilou dénonce un enlèvement

Le Front de salut national, lors d’une conférence de presse, a dénoncé les décisions judiciaires rendues hier par la justice militaire sur le dossier de l’affaire de l’aéroport international de Tunis-Carthage, qui a condamné à l’emprisonnement un certain nombre d’anciens députés de la Coalition Al Karama, à savoir Seifeddine Makhlouf, Nidhal Saudi, Mohamed Affes et Maher Zid, en plus de l’avocat Mehdi Zaqrouba.

Dilou a déclaré qu’hier, il y avait eu un enlèvement non violent des avocats Mehdi Zagrouba et Seifeddine Makhlouf, soulignant qu’il n’y avait pas de texte juridique qui permette à la Cour d’appel militaire de couvrir ses décisions avec une exécution urgente.

PARTAGER