Tunisie – Politique (Exclusif) : Composition du nouveau gouvernement

C’était attendu, si Hamadi Jebali veut réussir son gouvernement de technocrates, il fallait qu’il cède sur certains postes dont celui des Affaires religieuses que Noureddine EL Khadmi gardera, le ministère des Finances sera probablement rendu à qui de droit, Slim Besbes qui s’attribuera également celui des Domaines de l’État.

tunisie_directinfo_tunisie-politique-composition-du-nouveau-gouvernement

Ceux du Développement régional et de l’Investissement international réunis en un seul portefeuille seront dirigés par Radhi Meddeb. Mehdi Jemaa, Tunisien installé en France, dirigera les ministères de l’Industrie et du Commerce avec un secrétaire d’État au Commerce : Khlifa Tounakti. Slim Ben Salah est désigné au poste de ministre de la Santé, Sihem Ben Sedrine, ministre des Droits de l’Homme, Tahar Belakhdar, ministre de l’Enseignement supérieur, Habib EL Jomni, ministre de l’Agriculture, Leila Bahri, ministre de la Femme.

Les ministres de l’Équipement et des Technologies de l’Information garderont leurs postes.

Dans l´attente de confirmations des nominations aux postes des ministères de souveraineté, il faut reconnaître que Hamadi Jebali, conseillé par un staff de juristes n’est pas

tombé dans le piège du bouleversement total de la carte ministérielle, il a gardé certains postes exprimant sa volonté de céder sur certains points dans l’intérêt du pays, espérons que les autres suivront.

A.B.A

 

Print Friendly