Tunisie – Election présidentielle : Onze nouvelles candidatures à l’élection présidentielle

Au septième journée de dépôt des candidatures à 14h, onze candidats à la présidentielle anticipée de 2019 ont déposé leurs dossiers, , annonce, jeudi, l’Instance supérieure indépendante pour les Elections (ISIE).

Le nombre de candidats à la magistrature suprême s’élève désormais à 51.

Il s’agit de Noureddine Bouali, Sehbi Trabelsi, Mohamed Lassaad Al Ouni, Ikbel Lamine épouse Ben Said, Zied Teber, Fathia Maaoui, Radhouan Abdelaali, Habib Ben Mohamed Sassi, Rafik Sellami, Maher Khachanoui et Mohsen Al Moujahed.

Tous les dossiers déposés manquaient les parrainages nécessaires, selon l’instance électorale.

D’après l’article 40 de ladite loi, “toute électrice ou tout électeur bénéficiant de la nationalité tunisienne par la naissance, sa religion est l’islam, a le droit de se porter candidat à la présidence de la République.

Le candidat doit être, le jour du dépôt de sa candidature, âgé de trente-cinq ans au moins.

S’il est titulaire d’une autre nationalité que la nationalité tunisienne, il doit présenter dans le dossier de sa candidature un engagement d’abandon de l’autre nationalité s’il est proclamé élu Président de la République”.

L’article 41 dispose que “le candidat à l’élection présidentielle est parrainé par dix députés de l’Assemblée des représentants du peuple, quarante présidents des conseils de collectivités locales élus ou dix mille électeurs inscrits et répartis sur au moins dix circonscriptions électorales, à condition que leur nombre ne soit inférieur à cinq cent électeurs dans chacune de ces circonscriptions.

Quant à l’article 42, il prévoit que “le candidat dépose à la trésorerie générale de Tunisie une caution financière de dix mille dinars qui ne lui sera restituée que s’il obtient au moins trois pour cent des suffrages exprimés”.