Tunisie: Les fichés par la police réclament l’exécution de l’accord concernant leur recrutement

Le dossier des fichés par la police a été au centre d’une rencontre qui a eu lieu, mardi soir, entre le ministre des relations avec les instances constitutionnelles, de la société civile et des droits de l’homme Mehdi Ben Gharbia avec une délégation de députés, de représentants de l’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET), de l’Union des diplômés chômeurs et des départements ministériels concernés.

Selon un communiqué rendu public mercredi, la rencontre a été l’occasion de passer en revue les décisions qui ont été prises à ce sujet et les concertations menées pour trouver des solutions à cette question.

Il a été convenu également de poursuivre l’examen de ce dossier au cours d’une séance de travail prévue mi-novembre prochain, indique la même source.

La délégation était composée des députés Lamia Dridi, Mongi Rahoui, Jilani Hammami, Chafik Ayadi, Nizar Ammami, Zouheir Maghzaoui et Noureddine Mrabti.

Plusieurs personnes fichées par la police ont observé, mardi, un rassemblement de protestation devant le ministère des relations avec les instances constitutionnelles, de la société civile et des droits de l’homme pour réclamer l’exécution de l’accord conclu, le 18 janvier 2015, sur leur recrutement dans un délai de six mois.

Print Friendly