Radio Shems FM porte plainte contre Aida Arab pour “soupçon de corruption”

La radio Shems FM a indiqué, dans un communiqué rendu public vendredi, que la journaliste Aida Arab a été suspendue de ses fonctions pour soupçon de corruption financière au sein de l’établissement.

La direction générale de la radio a précisé que “la journaliste a usé de sa fonction pour réaliser des gains financiers d’une manière illégale par le biais d’une société privée qu’elle gère parallèlement avec ses fonctions au sein de la radio”.

La direction a par ailleurs annoncé qu’elle a porté plainte contre la journaliste et qu’elle l’a suspendue de ses fonctions “jusqu’à ce que la justice tranche définitivement sur cette affaire”.

Joint par téléphone par l’agence TAP, Aida Arab a déclaré qu’elle n’a pas connaissance d’une plainte judiciaire à son encontre, ajoutant que même si c’était le cas, elle est convaincue de son innocence puis qu’elle a agit “d’une manière transparente et avec l’appui du conseil de la direction générale de la radio”.

Aida Arab a annoncé jeudi sur sa page Facebook qu’elle était suspendue d’une manière “abusive” de ses fonctions comme responsable du service Web et coordinatrice du service sportif “sans mesures administratives préalables de la part de la direction générale de la radio Shems FM”.

Print Friendly