Tunisie : Le coronavirus pourrait, désormais, faire partie des maladies chroniques de longue durée

Selon les résultats préliminaires de certaines études internationales, le coronavirus pourrait, désormais, faire partie des maladies chroniques de longue durée, a déclaré, samedi à la TAP, Mahjoub Ouni, professeur de virologie à la faculté de pharmacie de Monastir.

Selon le spécialiste, des personnes infectées par le coronavirus, continuent à présenter des symptômes ou en développent de nouveaux. Ces symptômes peuvent survenir chez des personnes ayant souffert d’une forme légère ou sévère de la COVID-19.

Parmi les séquelles signalées, des atteintes au niveau du système nerveux, respiratoire, reproducteur, cardiaque, artériels et autres.

Il a ajouté que d’autres séquelles persistantes moins graves ont été observées chez d’autres personnes telles que la perte de l’odorat et du goût ainsi que des douleurs articulaires.

Ouni a souligné que la vaccination reste l’unique solution pour protéger sa santé, d’autant qu’elle permet d’atténuer les symptômes en cas d’infection et d’immuniser l’organisme contre le coronavirus.