Tunisie – Violences à la cité Al Intilaka :
Après l’appel d’Al Qaida, les salafistes se déchaînent alors que les autorités dissertent

Des salafistes ont bloqué aujourd’hui la route de Bizerte au niveau du rond point de la cité Intileka.

Ni les bus ni les métros ni les taxis sont opérationnels. Aucune voiture ne peut entrer  ni sortir de cette voie. Des pierres et des pneus en feu ont été mis sur la route.

Des jeunes portant des drapeaux noirs faisaient reculer les voitures qui se sont hasardées à avancer. Seuls les barbus pouvaient passer. Ce qui nous a surpris est la présence d’adolescents dont un s’est montré très furieux lorsqu’il s’est rendu compte que nous prenons des photos.

Cette manifestation violente fait suite au mécontentent exprimé hier à l’encontre de l’exposition « Le printemps des arts » à la Marsa.

Des manifestations nocturnes se sont déroulées notamment hier à la Marsa et Carthage Salambo mais aussi à Cité Ettadhamen. Vers minuit on entendait des « takbirs » et des hurlements.

“C’est leur liberté. Et c’est notre liberté” nous dit un salafiste. Durant la manifestation d’aujourd’hui. “C’est notre droit de défendre le prophète” ajoute-t-il en réponse a une femme qui s’est indignée  que cette manifestation  empêche  les gens qui habitent là-bas d’aller travailler et aux étudiants de rejoindre leurs cours, d’ailleurs presque tous les commerce sont fermés  à la cité Intileka.

La police et  des éléments non salafistes se sont joints à la manifestation, la route est toujours bloquée.

M.O

Lire aussi:
Tunisie – Salafistes : Evacuations et coups de feu à La Marsa?
Tunisie : Un groupe armé de cocktails molotov attaque le siège du tribunal de première instance de Tunis2 à Essijoumi
Affrontements armés à Ras Jédir


Plus :   A la Une   Maha Ouelhazi   Manifestations   Société   Tunis   Tunisie

Lire aussi...
"Société"