Une semaine de la cuisine Italienne sans respect du protocole sanitaire ?

L’ambassade d’Italie en Tunisie organise du 22 au 26 novembre 2021 la sixième édition de la semaine de la cuisine Italienne sous le thème de la Street Food.
Le premier jour de cet événement annuel s’est déroulé en plein air à la Place de la Kasbah à Tunis en présence de l’ambassadeur S.E Lorenzo Fanara et de la Maire de Tunis Mme Souad Abderrahim.


Plusieurs dizaines de jeunes étaient présents pour déguster les préparations du cuisinier italien qui a été appelé spécialement pour cet événement.
Tout se déroule normalement mais il y a problème et pas des moindres… Le protocole sanitaire !
Alors que l’Europe est au bord de la cinquième vague de coronavirus qui semble être encore plus dangereuses que les précédentes vagues, alors que l’Autriche confine ceux qui ne sont pas vaccinés et la France prend toutes ses précautions afin de limiter les dégâts, la Tunisie organise un rassemblement de jeunes sans aucun respect du protocole sanitaire.

Les experts de la santé en Tunisie ont mis en garde contre le début d’une nouvelle vague dans moins de quatre semaines. Il ne faut pas attendre que la catastrophe sanitaire arrive mais il faudrait prendre les précautions afin de l’éviter.

A la place de la Kasbah, aucune distanciation sociale n’est respectée et encore moins de port de masque.

L’ambassade d’Italie en Tunisie aurait dû montrer l’exemple en distribuant des masques et en mettant une personne qui soit chargée de distribuer le gel hydraulique et les masques de protection. Il va sans dire que cette personne, chargée de l’organisation, aurait pû, si elle existait, faire respecter une distance d’un mètre entre les personnes. La place de la Kasbah est assez vaste pour une organisation qui soit à la pointe.


Au lieu de cela, on voit sur les photos publiées par l’ambassade d’Italie en Tunisie un manque total voire l’absence des procédures de protection contre le Coronavirus.
Les organisateurs de cet événement devraient montrer l’exemple. La seule qui ne prend pas à la légère les mesures établies par le ministère de la Santé est la maire de Tunis, Mme Abderrahim qui montre l’exemple en portant un masque.

La Tunisie vient de sortir d’une crise sanitaire sans précédent. Un été qui n’en était pas un, des citoyens qui mouraient tous les jours par dizaines.

Ce merveilleux petit pays ne peut pas se permettre de nouveaux écarts, il faut le protéger par de simples gestes barrières.

Si un cluster se forme, seule la Tunisie payera le prix. Alors vigilance ! Organisons des évènements culturels tout en respectant les procédures qui garantissent la sécurité sanitaire.
Il ne s’agit pas seulement d’organiser un évènement culturel et culinaire… Il s’agit d’organiser des évènements de qualité !

Ce n’est que la première journée de cet événement annuel, les organisateurs pourront-ils se rattraper en ayant une seconde chance ?

Seul, le temps nous répondra.

PARTAGER