Tunisie : Deux chercheuses tunisiennes remportent la bourse de la fondation de l’Oréal-Unesco

Deux chercheuses tunisiennes viennent de remporter la bourse de la fondation de l’Oréal-Unesco dans le cadre du programme “Pour les femmes et la Science”.

Il s’agit de Olfa Ben Braiek de l’Université de Monastir et de Zohra Dhouafli du Centre de biotechnologie de Borj Cédria, selon un post publié cette semaine sur le compte Twitter du programme “Pour les femmes et la Science”.

Les deux chercheuses ont reçu ce prix, lors d’une cérémonie organisée par le programme, mercredi dernier, à Rabat.

Olfa Ben Braiek est une chercheuse qui travaille sur la valorisation des huiles essentielles. Son projet consiste en “la création de nouvelles formulations techno-biologiques, probiotiques et protectrices valorisant les produits naturels qui seront utilisés comme des alternatifs aux additifs chimiques et ils auront un effet thérapeutique potentiel leur permettant de remplacer les antibiotiques”.

Zohra Dhouafli a travaillé, quant à elle, sur la maladie d’Alzheimer à travers des recherches portant sur l’extraction et la purification à grande échelle d’une molécule naturelle présentant des effets anti-alzheimer très puissants et son application in vivio.

Les lauréates ont reçu chacune un prix de 10.000 euros qui honore leurs travaux de recherche dans des domaines d’intérêt général et sur des problèmes touchant plus particulièrement les femmes.

Deux marocaines et une algérienne ont été, également, honorées pour leurs contributions scientifiques dans différents domaines.

Les prix L’Oréal – UNESCO ” Pour les Femmes et la Science ” ont été créés en 1997 par L’Oréal et l’UNESCO afin de récompenser des chercheuses accomplies ayant contribué au progrès scientifique dans les domaines des sciences de la vie et de la matière.

Ils ont pour objectif d’améliorer la représentation des femmes dans les carrières scientifiques en reconnaissant et en mettant en lumière leurs contributions aux progrès de la science. Le programme permet ainsi de sensibiliser les jeunes femmes à la vocation scientifique.