Le “Printemps arabe” a engendré le terrorisme sous diverses formes, selon Tayeb Belaiz

Lors d’une conférence de presse animée au terme des travaux de la 32e session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur (CMAI) qui s’est tenue à Alger, le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz, a affirmé mercredi 11 mars 2015 que le “Printemps arabe” a offert un climat favorable à la prolifération et à la dissémination des groupes terroristes et criminels, sous diverses formes et appellations.

Les profondes mutations politiques qu’ont connues certains pays arabes, suite au prétendu ‘Printemps arabe’, et ce qu’elles ont engendré comme différends internes, ont exacerbé les conflits et donné lieu à une situation d’instabilité, offrant ainsi un climat favorable à la prolifération et à la dissémination des groupes terroristes et criminels, sous diverses formes et appellations», a-t-il expliqué.

Le “Printemps arabe” a été, a-t-il ajouté, la conséquence d’une situation politique et socioéconomique interne qui a poussé les peuples des pays concernés à exprimer des revendications légitimes, liées à l’instauration de la démocratie et de l’État de droit, pour que soient garanties les libertés individuelles et collectives et la participation des citoyens à la vie politique et civique.

PARTAGER