Amphithéâtre romain de Carthage: Immersion dans les coulisses et le podium de la Tunis Fashion Week 2017

C’est dans l’amphithéâtre romain de Carthage que s’est ouverte mercredi soir, la Fashion Week de Tunis 2017. A l’entrée de l’amphithéâtre, les partenaires de la Tunis Fashion Week (TNFW) sont installés dans un village Mode. Organisée du 17 au 21 mai, la 9ème édition ambitionne d’être prometteuse avec des collections réalisées par de jeunes créateurs tunisiens et un Français.

La TNFW bénéficie du soutien de plusieurs partenaires tunisiens et étrangers, publics et privés, dont le ministère des Affaires culturelles représentée par l’institut National du patrimoine (INP) qui a permis d’organiser les défilés à l’amphithéâtre de Carthage en plus de Tunis Air, la FTTH (Fédération Tunisienne du Textile et de l’Habillement), Lectra et les Galleries Lafayette à Paris, entre autres.

Peu avant les défilés qui ont pris un peu de retard de près d’une heure, une visite du backstage a permis de voir de près les derniers préparatifs des mannequins avant de défiler sur le podium. Sur la scène où d’habitude se produisent les artistes dans le cadre du festival international de Carthage, est installé le podium. Devant un parterre de photographes et plusieurs invités de la TNFW, les mannequins, hommes, femmes et enfants, ont défilé pour sept marques tunisiennes: HA, Sasio, Blue Island, Zen, Joy’s, Blue Twins et Bacosport. Le prêt à porter tunisien a affiché ses couleurs dans des collections printemps-été 2017 où se marient bien les couleurs et les tissus dans des coupes et choix inspirés des grandes marques internationales.

Les costumes présentés sont en grande partie le reflet d’une mode tunisienne qui se développe et suit les tendances les plus prisées sur le marché de l’industrie de la mode internationale. Après le défile du mercredi, un film intitulé “Christian Dior, la France” réalisé par Frédéric Mitterrand a été projeté.

Un point de presse avait auparavant été donné au salon VIP, décoré par le designer Achref Baccouche, qui offre à voir une ambiance où se conjugue la touche originelle de l’artiste avec les exigences de la modernité. Achref Baccouche, designer talentueux aux multiples facettes est à cheval entre la décoration, la peinture et le stylisme. Il se considère comme étant “l’enfant gâté de la Fashion Week de Tunis” où dit dit-il “j’ai le privilège de présenter ma deuxième collection pour la seconde année consécutive”.

Cet architecte d’intérieur fraîchement “élu meilleur désigner au Salon Ny Now de New York”, aux Etats-Unis d’Amérique”, présentera, ce jeudi soir, ” une collection sous le thème “Alice aux pays des merveilles”, inspirée du fameux conte pour enfants sous la même appellation qui sera présenté “à la tunisienne ” précise-t-il. Cependant, le jeune créateur au look décontracté et original préfère garder le suspens en prévision de sa présentation sur le podium de l’amphithéâtre de Carthage.

Dans le cadre des partenariats établis entre la TNFW et ses partenaires étrangers, Ludovic Winterstan, designer couturier français, qui a lancé sa propre maison il y a deux ans à Paris dans la haute couture, sera présent pour la seconde année à Tunis pour une précollection de prêt à porter, en exclusivité.

La représentante du salon français “Première Vision Manufesturing”, a parlé d’une très longue histoire avec les industriels de Tunisie, qui exposent depuis 1999 à ce salon qui rassemble les professionnels de la mode internationale, en plus de liens très étroits avec les fédérations de la mode. Première Vision Manufesturing , le salon leader mondial du salon textile habillement orienté vers la moyenne-haute de gamme, prévoit un grand projet de partenariat avec la Tunisie au mois de septembre qui sera annoncé bientôt.

Le représentant de la FTTH a évoqué le nombre de 1600 entreprises en Tunisie qui génèrent des recettes d’export de plus de 5 milliards de dinars -soit l’équivalent de 2, 5 millions d’euros-, principalement vers la France, premier partenaire commercial et les autres pays européens. Selon lui, la présence de la FTTH “à cet événement sympathique veut vraiment marquer notre volonté de booster l’activité textile en Tunisie basée sur le savoir-faire tunisien”.

La représentante de Lectra a annoncé qu’un “prix de la meilleure création sera décerné par Lectra”, grand parrain technologique des créateurs tunisiens qui présentent des créations originales, novatrices ouvrant la voie à une plus grande visibilité à l’échelle nationale et internationale.

Foued M’hirsi Président de l’Académie Jeunes Créateurs Sidi Bou Said, un nouveau né qui valorise l’œuvre des jeunes créateurs (architectes, designers, décorateurs, stylistes modélistes), a indiqué que “la Tunisie commence aujourd’hui à devenir une plateforme et une enseigne pour créer et attirer l’attention du Sud et du Nord et pour créer indirectement des produits finis”. Il annonce que pour TNFW 2018, un concours sera créé appelé “La Kesoua ” (Costume) pour sensibiliser les étudiants et jeunes créateurs à présenter une nouvelle vision du patrimoine, loin de cet aspect folklorique et commercial, pour un artisanat ultra moderne”.

Des prix seront décernés par le magazine tunisien FFDesigner dont ceux de la création, du best social media, du meilleur mannequin (la gagnante fera la couverture du magazine), du meilleur Street style homme et femme (un bon d’achat de 500 dinars chez Zara sera offert pour la meilleure photo postée sur les réseaux sociaux).
Lors de la soirée finale, et pour la seconde année consécutive, le concours Elite Model Look s’associe à la TNFW, présidée par Anis Montacer, et qui se poursuivra, jeudi, vendredi et samedi, avec une série de défiles qui débutent à 18h00 pour jeudi et vendredi et à 17h30 le samedi.

Print Friendly