Don italien de 6000 ouvrages en archéologie à la nouvelle bibliothèque de la SAIC en Tunisie

Un don de 6000 ouvrages spécialisés en archéologie a été attribué par l’Ecole archéologique italienne de Carthage (Scola Archeologia Italiana di Cartagine) à la bibliothèque de la SAIC qui sera logée au siège de l’agence de mise en valeur du patrimoine et de la promotion culturelle (Amvppc) à Tunis.

L’annonce de ce don a été faite, vendredi, au cours du deuxième séminaire tuniso-italien intitulé “Archéologie et sauvegarde du patrimoine de Carthage: l’état de l’art et les perspectives de la collaboration tuniso-italienne”, organisé au siège de l’Institut Culturel Italien de Tunis (IIC), en présence d’experts en archéologie des deux pays.

Le don de la bibliothèque de Sabatino Moscati est accordé par la famille du chercheur spécialiste en archéologie, sciences de l’antiquité et technologies appliquées au patrimoine culturel mais aussi en histoire de l’art. Selon le texte de la convention de partenariat signé entre l’Amvppc et la Saic, ce don constitue ” un premier lot d’ouvrages afin de servir de fonds initial pour la création auprès de l’Amvppc d’une bibliothèque spécialisée que les deux parties s’engagent à enrichir d’une façon permanente”.

Outre la bibliothèque de la Saic qui sera inaugurée au cours de la journée du 17 mars 2017, l’AMVPPC devra également abriter le nouveau siège de la SAIC en Tunisie, sachant que la bibliothèque est encore vide car le lot d’ouvrages, objet du don, n’est pas encore acheminé vers la Tunisie. A rappeler que l’annonce de la création de l’Ecole archéologique italienne de Carthage (SAIC) de Tunisie, présidée par l’Italien Attilio Mastino, a été faite, au cours du premier séminaire organisé, l’année dernière à l’IIC.

Le partenariat entre l’Amvppc et la Saic est orienté vers le domaine de la mise en valeur, la gestion, la promotion et la diffusion du patrimoine culturel. La coopération entre les partenaires italiens et tunisiens est réalisée de manière bilatérale ou avec des parties tiers, nationales ou/et internationales.

Cette coopération couvre notamment les domaines de la formation, l’identification et l’aménagement de circuits culturels thématiques, l’organisation d’événements liés au patrimoine culturels, l’aménagement de sites archéologiques et de monuments historiques ainsi que la création et la gestion de musées et l’organisation d’expositions.

Daouda Sow, directeur de la coopération internationale à l’Amvppc a rappelé “la profondeur des relations entre la Tunisie et l’Italie, depuis l’antiquité”. La Méditerranée a été notre domaine commun, un espace d’échange dans lequel s’étaient redessinés les contours géopolitiques et culturels entre les deux pays, a-t-il ajouté.

Ce deuxième séminaire est organisé par l’IIC en collaboration avec la Fondation de Sardaigne, l’Institut National du Patrimoine (INP), l’Agence de Mise en Valeur du Patrimoine et de la Promotion Culturelle (Amvppc) ainsi que de nombreuses universités italiennes. Il est devenu un rendez-vous annuel et symbolique qui coïncide avec la commémoration du tragique attentat au musée du Bardo, perpétré le 18 mars 2015.

Les intervenants italiens ont, à cette occasion, présenté le premier numéro de la revue “Cartagine studi e ricerche” édité par la SAIC. Ils ont également présenté les campagnes de fouilles conjointes actuellement en cours et financées par le ministère Italien des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale.

Au terme de ce séminaire, Nebil Kallala, expert en archéologie et ex-directeur de l’Institut national du patrimoine (INP), a été décoré des insignes de commandeur de l’ordre de l’étoile d’Italie, par l’Ambassadeur d’Italie en Tunisie, Raimondo De Cardone.

Ce prix attribué par la présidence de la république italienne et sur proposition du ministère des Affaires Etrangères italien, est attribué à Nebil Kallala en reconnaissance à ses actions et contributions dans la coopération tuniso-italienne dans le domaine du patrimoine archéologique, a déclaré l’ambassadeur.

Print Friendly