Tunisie : Les réanimateurs et les anesthésistes en grève

Les médecins anesthésistes et réanimateurs ont décidé, samedi, d’observer une grève générale les 14 et 15 mars 2017 dans toutes les cliniques.

Décidée à l’issue d’une assemblée générale tenue en réponse à l’appel de L’Union des médecins spécialistes et de libre (UMSL), cette grève intervient pour exiger la libération du médecin anesthésiste, Slim Hamrouni et le technicien de santé Salah Abdellaoui arrêtés pour erreurs médicales, a indiqué à la TAP, le secrétaire général de l’UMSL, Faouzi Charfi.

Charfi a tenu à préciser que les services d’urgence ne seront pas concernés par la grève, soulignant que les réanimateurs et les anesthésistes du secteur public observeront un arrêt de travail durant les deux jours de la grève afin de soutenir leurs confrères du secteur privé.

Il a, par ailleurs, fait savoir qu’une autre assemblée générale extraordinaire qui rassemblera les médecins des secteur public et privé, se tiendra mardi prochain pour discuter des formes de protestation à entreprendre.

Le médecin-anesthésiste, Slim Hamrouni et l’infirmier, Salah Abdellaoui qui travaillaient dans une clinique privée à Gabès avaient été arrêtés en février dernier sur fond du décès d’un patient suite à une erreur de groupe sanguin lors d’une transfusion.

Dés lors, les médecins et les professionnels de santé des secteurs public et privé avaient organisé une série de mouvements de protestation pour exiger la promulgation d’une loi qui incrimine les erreurs médicales.

Print Friendly