Observatoire Chahed: Formation d’observateurs à long terme

Les travaux d’un atelier de formation pour former des observateurs à long terme ont démarré dimanche dans les gouvernorats de Nabeul et Zaghouan, à l’initiative de l’Observatoire Chahed pour le contrôle des élections et le soutien de la démocratie.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un projet lancé par l’Observatoire pour former un groupe d’observatoires spécialisés dans le contrôle des élections à long terme, c’est-à-dire toutes les étapes de la période électorale : depuis l’annonce du cadre légal jusqu’à la publication des résultats, a indiqué à l’agence TAP, le membre de l’instance directrice de l’Observatoire Chahed, Riadh Trabelsi.

Il a indiqué que 12 ateliers ont été programmés dans les différents gouvernorats de la République pour permettre aux observateurs de superviser l’opération électorale et de présenter les recommandations à l’Instance supérieure indépendante pour les éllections (ISIE) afin de rectifier le processus en cas d’infraction.

Trabelsi a souligné que la démission du président de l’ISIE Chafik Sarsar perturbe le processus électoral et pourrait entraîner le retard des élections municipales et le blocage du reste des phases électorales, soulignant l’impératif d’ouvrir une enquête sur les litiges, d’autant plus qu’il y a des soupçons de corruption au sein de l’ISIE.

Il a mis l’accent sur l’impératif pour toutes les parties de conjuguer leurs efforts afin de surmonter les litiges, d’annuler la démission et de reprendre le travail, en vue de réussir la phase de transition.

Toutefois, l’ARP devra assumer sa responsabilité pour combler les vacances et remplacer les démissionnaires par des personnes capables de mener des élections libres intègres et transparentes, selon les normes internationales.

Le président de l’ISIE Chafik Sarsar a posé des conditions pour le retrait de sa démission, notamment l’exigence d’une “vision claire et résolue” de l’action de l’ISIE, soulignant qu’il poursuivra sa mission en attendant de “résoudre définitivement ce problème”.

De son côté, le coordinateur régional de l’Observatoire Chahed dans le gouvernorat de Nabeul Moez Ben Thabet a indiqué que quatre nouvelles municipalités ont été créées dans le gouvernorat de Nabeul y portant ainsi le nombre total des municipalités à 28, dans le cadre du renforcement du pouvoir local et la mise en œuvre de l’article 7 de la Constitution, tout en permettant aux citoyens de participer à la vie politique, soulignant l’importance d’accomplir la transition démocratique et garantir sa réussite pour que la Tunisie soit un modèle à suivre.

Il a mis l’accent sur l’importance de former les militants de l’Observatoire en vue de développer leur action et former des observateurs à long terme dans les différentes municipalités.

D’autres ateliers seront organisés sur différents sujets, dont la démocratie participative, la décentralisation, la justice transactionnelle et les lois électorales.

Print Friendly