Slim Riahi : Le projet de loi sur la réconciliation cherche à sceller la réconciliation

” L’Union patriotique libre (UPL) et son bloc parlementaire s’opposent au projet de loi sur la réconciliation économique et financière dans sa version soumise à l’examen de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) “, a déclaré jeudi le président du parti, Slim Riahi, à l’issue d’une réunion avec les membres du bloc parlementaire de son parti.

Selon lui, ” ce projet chercher à sceller la réconciliation avec le parti au pouvoir, alors qu’il devrait opérer la réconciliation avec le peuple “.

” L’UPL défend, par contre, un projet qui propose des solutions à environ 1500 fonctionnaires qui étaient contraints d’exécuter les instructions, sans pour autant tirer profit de leurs postes “, a-t-il souligné.

” En s’opposant au projet de loi soumis à l’ARP, l’UPL protège les hommes d’affaires qui, depuis 2011, sont victimes d’extorsion et de racket “, a-t-il dit.

” Nous ne voulons pas que les hommes d’affaires vont en prison. Nous cherchons juste qu’ils se réconcilient avec le peuple et restituent les droits de la communauté nationale “, a-t-il ajouté.

” Le projet de loi sur la réconciliation économique et financière ne peut être adopté dans sa version actuelle, a-t-il tenu à réaffirmer, rappelant, à ce propos, avoir soumis, il y a huit mois, une proposition au chef de l’Etat qui prévoit la séparation entre les dossiers des hommes d’affaires et des fonctionnaires de l’Etat.

Print Friendly