Tunisie : Chafik Sarsar présente officiellement sa démission de la présidence de l’ISIE

Le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), Chafik Sarsar, a officiellement présenté sa démission, mercredi, au cours d’une réunion du conseil de l’instance.

Mourad Ben Mouelli, vice-président de l’ISIE, et Lamia Zargouni, membre, ont également présenté, officiellement, leur démission.

Anouar Ben Hassan a été élu vice-président de l’ISIE. Il sera chargé de diriger l’instance à partir de l’entrée en vigueur de la démission des trois membres précités.

Dans une déclaration de presse au siège de l’ISIE, Sarsar a indiqué que “cette réunion est uniquement consacrée à la présentation de la démission”.

Lors de cette réunion, a-t-il ajouté, les membres du conseil ont convenu de “la nécessité de préserver le processus électoral et de continuer le travail”, soulignant leur attachement à la tenue des municipales à la date prévue (17 décembre 2017) et à respecter le calendrier relatif à cette échéance.

Chafik Sarsar a expliqué que pour assurer le bon déroulement du processus électoral et pour pallier la vacance au sein de l’instance, il a été décidé d’élire un vice-président.

“Nous avons présenté notre démission. Nous attendons d’être remplacés avant les vacances parlementaires”, a-t-il dit.

De son côté, Anouar Ben Hassan a indiqué que le conseil est, à partir de ce mercredi, en réunion ouverte. Les membres du conseil, a-t-il souligné, tiennent à respecter le calendrier selon lequel l’inscription sur les listes d’électeurs démarrera le 19 juin prochain et l’organisation des élections municipales est prévue le 17 décembre.

Ben Hassan a, par ailleurs, fait savoir qu’une correspondance sera adressée à l’Assemblée des représentants du peuple avant les vacances parlementaires afin de combler les vacances au sein du conseil de l’ISIE.

Le président de l’ISIE avait annoncé le 9 mai dernier sa démission de l’instance ainsi que celles du vice-président Mourad Ben Mouelli et Lamia Zargouni (membre).

Selon Sarsar, cette décision répond à l’engagement qu’il avait pris lors de sa prestation de serment au cours de laquelle il s’est engagé à respecter les dispositions de la Constitution et à garantir des élections libres et transparentes.

Le conseil de l’ISIE devait se réunir, lundi dernier, pour examiner “un projet de charte visant à assurer le processus électoral des municipales” et permettre, ainsi, “le bon déroulement et la bonne organisation de cette échéance et la continuité du travail au sein de l’instance”.

Print Friendly