Une amende de 200 dt pour l’universitaire Samia Saadi

Le tribunal régional de Tunis a jugé l’universitaire Samia Saadi à une amende de 200 dinars. Il est important de rappeler que la citoyenne a accusé les forces de l’ordre d’agression physique. Un échange de violence a eu lieu entre l’universitaire et les agents des forces de l’ordre.

Samia Saadi devra payer une amende pour conduite en état d’ivresse.

Le tribunal étudiera, dans les prochains jours, l’affaire de la plaignante qui a accusé les policiers d’agression.

 

Print Friendly