Un comité technique pour réfléchir à la création d’un musée du patrimoine juif tunisien

Lancée dans les laboratoires de l’université tunisienne, l’idée de former un comité technique pour réfléchir à la création d’un musée du patrimoine juif tunisien, a pris forme ce dimanche lors d’une rencontre culturelle organisée par la Faculté de la Manouba en collaboration avec l’Institut français de Tunisie. La rencontre se tient en marge du pèlerinage annuel juif de la Ghriba.

Habib Kazdaghli, doyen de la Faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba a indiqué que l’annonce de la création du comité constitue un premier pas sur la voie de la consécration de l’idée de créer le musée.

Le comité regroupe des représentants de l’Université de la Manouba, des juifs tunisiens résidant à l’étranger, la communauté juive vivant en Tunisie et des responsables des ministères du Tourisme et de la Culture.

Un rapport sur les prochaines étapes du projet sera élaboré par le comité technique.

Baptisée “Rencontres de Djerba”, la manifestation est l’occasion pour les chercheurs et les universitaires de traiter des identités plurielles de l’île de Djerba et de sa singularité.

Un des axes de la rencontre s’est focalisé sur le patrimoine de la communauté juive à Djerba qui compte environ 20 synagogues sur un total de 80 synagogues sur l’ensemble du territoire tunisien. L’accent a été mis également sur les cimetières juifs à travers une étude menée par le laboratoire du Patrimoine de la Faculté de la Manouba et l’association pour la protection du cimetière du Bourgel à Tunis.

Présent à la rencontre, l’ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor a estimé que la manifestation a été l’occasion de réfléchir sur plusieurs questions culturelles importantes qui font la spécificité de la Tunisie.

Il a indiqué qu’entre 550 mille à 600 mille touristes français sont attendus en Tunisie durant la prochaine saison touristique, souhaitant l’augmentation progressive des touristes français en Tunisie durant les prochaines années pour atteindre les un million de touristes dont un grand nombre d’entre eux choisissent la destination Djerba.

Print Friendly