Sami Bouattour, Grand prix 2017 de la baguette de tradition française

Le boulanger Sami Bouattour, a reçu samedi le Grand prix 2017 de la baguette de tradition française lors de la fête du pain à Paris.

Français d’origine tunisienne, Sami Bouattour n’est pas à sa première consécration. Il a obtenu le deuxième prix du concours en 2015. Le boulanger déclare à l’agence Tap que ” c’est la cuisson de sa baguette qui a fait la différence “.

Grâce à ce prix, sa boulangerie installée dans le 13ème arrondissement de Paris, fournira l’Elysée durant une année. La médaille lui a été remise par la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Le deuxième prix a été accordé au jeune tunisien Khemoussi Mansour, qui a déclaré à l’agence Tap que ” les Tunisiens sont capables de s’imposer dans plusieurs domaines, notamment la boulangerie, une spécialité typiquement française “.

Mansour estime que ce n’est pas facile de se tailler une place dans un secteur concurrentiel avec 3600 boulangeries à Paris. Installé en France depuis 10 ans, le jeune artisan originaire de Matmata (Gabès), se félicite de la consécration accordée aux Tunisiens. ” Cela donne une vraie image des Tunisiens, et non pas celle de terroriste “, note-t-il.

Le fournisseur officiel de l’Elysée, Ridha Khader, qui a obtenu le prix de la baguette d’Or en 2016 et le grand prix de la meilleure baguette de tradition française en 2013, insiste sur l’importance de la valorisation du métier du boulanger en Tunisie.

” Il est essentiel de créer des formations diplômantes dans la spécialité, car c’est un métier valorisant à l’échelle internationale “, suggère-t-il.

Le concours du grand prix de la baguette de tradition française est organisé par la mairie de Paris avec la chambre professionnelle des artisans boulanger-pâtissiers depuis 1994. Les baguettes des artisans sont jugées sur cinq critères : la cuisson, le goût, la mie, l’odeur, et l’aspect.

Print Friendly