Le tribunal de première instance de Tunis rends ses verdicts à l’encontre des membres de “la brigade de l’allégeance à la mort”

La cinquième chambre criminelle du Tribunal de première instance de Tunis, spécialisée dans les affaires de terrorisme, a rendu vendredi ses verdicts à l’encontre des membres de “la brigade de l’allégeance à la mort” operant dans un camp d’entrainement situé dans la ville libyenne de Sabratha.

Les verdicts concernent 45 accusés de nationalité tunisienne dont 22 arrêtés et 23 en état de fuite.

Dans une déclaration à l’agence TAP samedi, Sofiène Sliti, porte parole du pôle judiciaire antiterroriste, a précisé que les jugements prononcés sont comme suit:

– Condamnation à la prison à vie et à 35 ans de prison de deux personnes arrêtées
– Condamnation à 35 ans de prison d’une personne arrêtée
– Condamnation à 25 ans de prison d’une personne arrêtée
– Condamnation à 20 ans de prison de 9 individus arrêtés
– Condamnation à 10 ans de prison d’une personne arrêtée
– Condamnation à 6 ans de prison d’une personne arrêtée
– Condamnation à 5 ans de prison de deux individus arrêtés
– Condamnation à 4 ans de prison de deux personnes arrêtées
– Condamnation à 3 ans de prison de 3 individus arrêtés

Les 23 autres accusés en état de fuite ont été condamnés à la prison à vie, a précisé le porte parole du pôle judiciaire antiterroriste

Print Friendly