Machrou Tounes propose “la réconciliation administrative”

Le président du bloc parlementaire de Machrou Tounes, Abderraouf Cherif, a indiqué que son parti soutient la réconciliation administrative avec les fonctionnaires qui se sont conformés aux règlements de l’administration.

Il a déclaré à la presse, en marge d’une conférence sur la réconciliation nationale tenue vendredi, que 1.500 fonctionnaires ont appliqué les règlements, n’ont pas reçu de pots de vin ou n’ont pas détourné des fonds.

“La position à ce sujet de notre parti n’est pas une alternative au projet de loi sur la réconciliation économique et financière présenté par la présidence de la république, mais c’est une autre vision portant sur la séparation entre réconciliation économique et réconciliation administratives…”, a-t-il précisé.

Au sujet de la position de Macrhou Tounes sur la loi sur la réconciliation économique et financière, Cherif pense qu’il “peut être efficace et donne des résultats meilleurs que ceux de la commission de réconciliation et arbitrage relevant de l’Instance Vérité et Dignité, si des amendements lui sont apportés”.

Print Friendly