Chakib Darwich recadré par Saïda Garrach qui ne pouvait pas en placer une !

Sur le plateau de Klem Ennes, Chakib Darwich prenait le temps de parole de tout le monde et en particulier, celui de l’invitée de Hatem Ben Amara, Saïda Garrach la conseillère du président de la République, Béji Caïd Essebsi.

Saïda Garrach a été invitée pour expliquer certaines séquences du discours du président qui avait mentionner l’importance d’appliquer de la loi en Tunisie. Concernant certains passages, le présentateur et journaliste, Hatem Ben Amara avait questionné son invitée sur la loi de la réconciliation. Elle a affirmé que les partis politiques ne se sont pas opposés à cette loi mais les discussions se poursuivent.

Arrivé au chroniqueur et avocat, Chakib Darwich, la conseillère du président s’est retrouvée dans l’obligation de recadrer ce dernier qui donnait son avis puis analysait les situations en particulier celle de l’usine de métallurgie puis posait des questions à Saïda Garrach.

A peine qu’elle prenait la parole que le chroniqueur commence à lui couper la parole et ne la laissait pas s’exprimer. Au bout de plusieurs minutes d’attente, la conseillère se décide enfin a riposté et à mettre le holà pour qu’elle puisse enfin en placer une.

Les auditeurs durant cet entretien télévisé avait le choix entre patienter pour écouter l’analyse d’une conseillère d’un président qui venait de donner un discours attendu par presque tous les citoyens ou changer de chaîne pour regarder un match qui était diffusé en direct.

Il est important pour un chroniqueur de laisser l’invité, en général, répondre aux questions. S’octroyer le temps de réponses des autres implique que le chroniqueur souhaite imposer son point de vue qui est aujourd’hui plus que clair.

Print Friendly