Tunisie : Le gouvernement répondra fermement aux mouvements de protestation

Le porte-parole du gouvernement Iyed Dahmani a déclaré vendredi que le gouvernement répondra fermement aux mouvements de protestation qui ne respectent pas la loi et paralysent les secteurs de transport et de production.

“L’unité de la patrie est une ligne rouge et personne n’a le droit d’y porter atteinte”.

Il a ajouté que tous ceux qui ont transgressé la loi seront poursuivis en justice, affirmant que le gouvernement n’acceptera pas les chantages et les attitudes populistes.

S’exprimant en conférence de presse à l’issue du Conseil des ministres tenu à la Kasbah Sous la présidence du chef du gouvernement Youssef Chahed, il a tenu à préciser que le gouvernement d’union nationale qui œuvre à consacrer le principe de la discrimination positive entre les régions en matière de développement, respecte toute forme de protestation pacifique, conformément à la Constitution de 2014.

Iyed Dahmani a ajouté, dans ce sens, que le gouvernement a choisi d’éviter les fausses promesses et de dire la vérité aux Tunisiens.

Au sujet de la révocation de certains responsables régionaux de Tataouine, il a assuré que toute décision prise par le gouvernement sera annoncée à l’immédiat.

Il a insisté sur le souci de faire en sorte pour que les différentes mesures prises par le gouvernement soient étudiées d’avance et pour qu’elles ne soient pas annoncées par réaction.

De son côté, le ministre de l’environnement et des collectivités locales Riadh Mouakher a annoncé l’approbation par le Conseil, du code des collectivités locales.

Le ministre a relevé que cette loi viendra consacrer l’autogestion des conseils régionaux, le principe de solidarité entre les collectivités locales, la démocratie participative et l’Open Gov, outre la concrétisation du principe du contrôle à postériori.

Le budget des collectivités locales passera progressivement de 4 pc à 10 pc, en vertu de ce projet de loi.

Print Friendly