Ligue des champions d’Europe – tirage au sort des demi-finales :Déclarations

Déclarations recueillies par les différents médias à l’issue du tirage au sort des demi-finales de la Ligue des champions d’Europe de football, effectué vendredi à Nyon (Suisse) :

Pavel Nedved (ambassadeur de la Juventus Turin, opposé à Monaco): “Je suis un peu surpris. Pour nous, le Real, l’Atletico ou Monaco, c’est le même niveau. Ce sont des équipes très fortes qui peuvent remporter le titre. C’est du 50-50. En face, il y a des joueurs très jeunes qui n’ont aucune pression, qui peuvent évoluer
librement. C’est leur force, leur atout. La Juventus a pas mal changé, donc les rencontres ne seront pas les mêmes”.

Vadim Vasilyev (vice-président de Monaco, opposé à la Juventus): “Par son style de jeu, c’est un adversaire difficile. Bon, ce sera une revanche. Il y a deux ans, cette équipe de la Juve était déjà très forte. Ils sont encore plus forts, mais nous aussi. A l’époque, ça s’était joué sur des détails. C’est nos voisins, ce sera un match sympathique. On est concentrés. Maintenant, tous les adversaires sont compliqués. On va affronter la Juventus avec toutes nos forces”.

Emilio Butragueno, (vice-président chargé des affaires sportives du Real Madrid, opposé à l’Atletico Madrid) : “On se connaît très bien, c’est la 4e fois qu’on les rencontre en Ligue des champions mais ce ne sera pas un match de championnat. On les a encore joués il y a très peu de temps et chaque détail comptera, il faudra être très attentif. Ils défendent très bien, ont des joueurs de grande qualité qui savent profiter des erreurs et faire déjouer l’adversaire. On devra évoluer à un très haut niveau. C’est une vraie réussite d’être en demi-finale. On n’est plus qu’à un petit pas de notre objectif et on va tout faire pour y arriver”.

Clemente Villaverde (manager général de l’Atletico Madrid, opposé au Real Madrid) : “Nous allons affronter le Real Madrid pour la troisième fois lors des quatre dernières années. Il s’agit pour nous de la troisième demi-finale en quatre ans et nous sommes tous fiers de cette performance. Nous avons démontré des capacités auparavant. Le fait de jouer la demi-finale retour chez nous ne constitue pas forcément un avantage pour nous d’autant que la qualification pour la finale se jouera en deux manches”.

Print Friendly