Kasserine : Interruption des cours à Majel Bel Abbès

Les cours ont été interrompus, vendredi, dans tous les établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) dans la délégation de Majel Bel Abbès (gouvernorat de Kasserine), suite au décès, jeudi, d’un élève atteint de l’hépatite à l’école El Abbassia, selon un communiqué de la coordination des mouvements sociaux à Majel Bel Abbès.

L’élève était admis à l’hôpital local de Majel Bel Abbès puis transféré à l’hôpital universitaire de Sahloul (Sousse) pour manque d’équipements médicaux nécessaires à l’hôpital local, a indiqué le représentant de la coordination Abdallah Eltifi.

Il a précisé que le virus s’est propagé dans la région notamment en milieu scolaire, ajoutant que des cas de contamination ont été repérés parmi les élèves et le cadre enseignants à l’école El Abbassia (2 instituteurs et 2 ouvriers) ainsi que dans l’école Nasria.

Eltifi a fait savoir que la vétusté de l’infrastructure de base, le non-entretien des réseaux d’eau potable et d’évacuation des eaux usées, l’absence d’un réseau d’assainissement et le manque des conditions d’hygiène et des unités sanitaires dans les établissements scolaires sont les principales causes de la propagation du virus à Majel Bel Abbès.

De son côté, le directeur régional de la santé Abdelaghni Chaâbani a souligné que la victime est décédée, jeudi après-midi, après dix jours de son admission au service de réanimation à l’hôpital de Sahloul pour contamination par le virus de l’hépatite A.

Selon les statistiques du commissariat régional de la santé, 261 cas (248 élèves et 13 adultes) atteints de l’hépatite ont été enregistrés dans le gouvernorat de Kasserine entre septembre 2016 et avril 2017, a-t-il ajouté, rappelant que les campagnes de contrôle médicale ont été renforcées dans la région où 2513 élèves ont été vaccinés contre ce virus.

Print Friendly