La Tunisie entame les procédures pour rapatrier les enfants nés de parents extrémistes en Libye

La Tunisie s’apprête à rapatrier près de 40 enfants, nés de parents qui ont fait allégeance à Daech, et qui se trouvent dans les prisons libyennes. Leurs parents ont été tués durant des affrontements armés.

Le journal Al-Chark Al-Awsat a rapporté que les autorités tunisiennes ont réussi à convaincre les autorités libyennes de l’importance de résoudre ce dossier.

La présidente de la commission des Tunisiens à l’étranger, Ibtissem Jebabli, a précisé qu’elle s’est rendue en Libye dans le but de trouver une solution pour les enfants nés dans des familles d’extrémistes.

Ibtissem Jebabli considère que ces enfants se sont retrouvés dans une situation assez délicate sans qu’ils aient le moindre choix. Ces enfants payent le prix des erreurs de leurs parents.

La présidente précise que la plupart des enfants tunisiens nés de parents extrémistes se trouvent dans les régions de Mesrata et Mitika.

Des enfants ont été touchés par balles, certains reçoivent encore des soins à l’hôpital.

Print Friendly