Tunisie: La présidente de l’AMT attire l’attention sur le manque de moyens dans les tribunaux

La présidente de l’Association des magistrats tunisiens (AMT), Raoudha Karafi, a évoqué les conditions de travail des magistrats et du corps judiciaire et le manque des moyens dans les tribunaux, à même de faire avancer la justice et fournir un service rapide et de qualité aux justiciables.

Le nombre de magistrats à l’ordre judiciaire, administratif et financier est réduit et les ressources humaines sont insuffisantes, a déclaré la présidente de l’AMT, samedi, à Sousse, lors d’une rencontre organisée par l’AMT les 15 et 16 avril courant, en partenariat avec la Fondation Hanns Seidel-Maghreb.

Elle a, dans ce contexte, fait part de la détérioration de l’infrastructure dans les tribunaux et du manque d’équipements.
Raoudha Karafi a, par ailleurs, rappelé que “des décisions positives ont été prises lors du conseil ministériel réuni le 18 mars dernier grâce aux mouvements et aux revendications répétées de l’AMT concernant l’amélioration des conditions professionnelles du secteur”.

“Les nouveaux recrutements qui seront effectués prochainement dans le secteur et le budget prévu pour améliorer les conditions de travail dans les tribunaux en sont la preuve”, a-t-elle ajouté.

Print Friendly