Tunisie : L’AMT rejette à nouveau la proposition du gouvernement

L’Association des magistrats tunisiens (AMT) a réitéré, samedi, son refus de la proposition du gouvernement pour amender et compléter la loi portant création du Conseil supérieur de la magistrature.

Les membres du bureau exécutif de l’AMT, réunis, samedi, en urgence, ont demandé l’adoption l’initiative présentée par les deux tiers des membres du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) visant à surmonter la crise relative à l’installation du CSM.

Ils ont réaffirmé leur détermination à organiser des mouvements de protestation pour réclamer le retrait de la proposition du gouvernement étant donné qu’elle porte atteinte, selon eux, à l’indépendance de la magistrature.

La présidente de l’AMT, Raoudha Karafi, a déclaré que “le gouvernement gêne, depuis trois mois, la mise en place du Conseil supérieur de la magistrature.

Il présente, aujourd’hui, une nouvelle proposition malgré l’initiative proposée par les deux tiers des membres du CSM”.

L’Assemblée des représentants du peuple examinera, fin mars, le projet de loi organique n°27-2017 amendant et complétant la loi portant création du Conseil supérieur de la magistrature.

Print Friendly