Gabès : allégement des peines prononcées à l’encontre des accusés dans l’affaire des martyrs d’El Hamma

L’association des martyrs d’El Hamma a exprimé, samedi, dans un communiqué, son mécontentement du verdict rendu par la Cour d’appel militaire dans l’affaire des martyrs et blessés d’El Hamma.

En effet, le tribunal avait décidé, le 15 mars dernier, d’alléger les peines infligées, en première instance, à l’encontre d’un sécuritaire (de 15 à 7 ans de prison) et de deux agents (de 15 à 5 ans) ainsi que d’accorder un non-lieu aux autres accusés.

L’association a réitéré sa détermination à continuer à défendre les droits des martyrs et de leurs familles, appelant les composantes de la société, les représentants des partis politiques et des organisations et associations nationales, à observer, le 20 mars courant, un sit-in devant le siège de la délégation d’El Hamma (gouvernorat de Gabès).

Dans l’affaire des martyrs et blessés de la révolution à El Hamma, les accusés sont le président déchu Zine El Abidine Ben Ali en fuite, ainsi que 8 membres des services sécuritaires rattachés au poste de police de Gabès, actuellement en liberté. Ces événements, qui datent du 13 janvier 2011, ont fait trois martyrs et plusieurs blessés.

Print Friendly