Lazhar Akremi convoqué par le juge d’instruction pour ses propos sur Sofiene Toubel

Le dirigeant de Nidaa Tounes, Lazhar Akermi, a annoncé, vendredi, qu’il a été convoqué par le juge d’instruction près le Tribunal de première instance de Tunis pour donner son témoignage, mardi prochain, au sujet de ses déclarations sur le président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, Sofiene Toubel et certains dirigeants du parti.

Selon Lazhar Akremi, le président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes et certains dirigeants du parti “perçoivent de l’argent de la part de parties suspectes”.

Dans une déclaration accordée, vendredi, à l’agence TAP, Lazhar Akremi a indiqué qu’un groupe de membres de Nidaa Tounes, dont Sofiene Toubel, ont rapidement, “gravi les échelons de la hiérarchie au sein du parti, sans la moindre compétence, dans le but de le détruire de l’intérieur, et ce en contrepartie de sommes insignifiantes reçues”.

Le président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, Sofiene Toubel a, pour sa part, démenti les déclarations de Lazhar Akremi, réaffirmant qu’il “portera plainte contre Akremi pour diffamation et diffusion de fausses informations”.

Il a expliqué, dans une déclaration à l’agence TAP, que les propos de Akremi interviennent en “réaction à la décision de l’instance politique de l’écarter du parti, étant donné que c’est une personne à problèmes”.

Selon lui, “le parti a retrouvé sa bonne santé et sa force, surtout après le retour de nombre de ses dirigeants et l’adhésion de personnalités influentes”.

Rappelons que Lazhar Akremi avait accusé Sofiene Toubel de percevoir “un salaire mensuel de six mille dinars de la part d’une partie suspicieuse qu’il révèlera plus tard”.

Print Friendly