Néji Jalloul: Le partenariat entre l’Education et l’UGTT sur la réforme éducative est bien établi

Le ministre de l’Education, Néji Jalloul, a affirmé, dans une déclaration à l’agence TAP, que le partenariat avec l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) au sujet de la réforme éducative demeure bien établi, mettant l’accent sur la nécessité de ne pas confondre entre la mise en œuvre de la réforme éducative et les différends qui opposent son département avec certains syndicats de l’enseignement.

Il a indiqué, à l’ouverture, lundi à Hammamet, d’une session de formation sur “l’ingénierie pédagogique et de formation” qui se poursuivra jusqu’au 18 mars 2017, que le projet de la réforme éducative qui a démarré en partenariat entre le ministère de l’Education, l’UGTT et le Réseau “Ahd” concerne, aujourd’hui, tous les signataires du Document de Carthage c’est à dire les différentes sensibilités politiques et intellectuelles en Tunisie.

Ceci permettra, a-t-il dit, de parvenir à un plus large consensus sur la phase la plus difficile de cette réforme à savoir celle de la concrétisation des mesures décidées.

Le projet de réforme qui vient de franchir la phase théorique pour entrer dans la phase pratique sera examiné par tous les signataires du Document de Carthage avant d’être soumis au parlement, a-t-il dit.

Concernant la grève des enseignants du secondaire prévue le 27 mars courant, le ministre de l’éducation a déclaré: “Nous avons une grande confiance en les dirigeants de l’UGTT, en les enseignants ainsi qu’en les syndicats de l’enseignement secondaire qui feront privilégier, en fin de compte, l’intérêt des élèves”, affirmant le retour à la table des négociations.

Print Friendly