Kasserine: 130 cas d’hépatite parmi les élèves

Le gouvernorat de Kasserine a enregistré durant l’année 2016 et les premiers mois de l’année en cours, 130 cas d’hépatite A la plupart parmi des élèves des écoles dans différentes zones du gouvernorat, a indiqué Moncef Mhamedi, sous-directeur de la protection de la santé de base.

Le plus grand nombre des cas d’hépatite a été recensé durant les mois de novembre et décembre derniers dans des écoles situées dans des zones rurales à savoir 40cas en mois de novembre et 45 cas en mois de décembre, a précisé la même source.
Le nombre des cas atteints de l’hépatite a connu une baisse durant les mois de janvier et février (12 cas en mois de janvier et 13 cas en mois de février), a ajouté Mhamedi.

Parmi les mesures prises par la direction régionale de la santé à Kasserine, suite à l’apparition de cette maladie, figure notamment l’envoi des équipes composées de médecins, un technicien en protection d’hygiène et un infirmier de la médecine scolaire pour examiner tous les élèves et assurer un suivi des cas atteints de ce virus, a rappelé le responsable.

Un rapport relevant, les défaillances constatées au niveau des blocs sanitaires dans les établissements scolaires, est remis au commissariat régional de l’éducation pour trouver les solutions nécessaires et favoriser les conditions permettant d’éradiquer cette maladie, outre les campagnes de sensibilisation à l’attention des élèves pour éviter une contamination.

La ministre de la santé a décidé récemment, après concertation avec les parties concernées, d’introduire la vaccination contre l’hépatite dans le calendrier de vaccination obligatoire, a ajouté Mhamedi. Le manque d’hygiène et de l’eau potable figurent parmi les risques principales d’infection par ce virus.

Print Friendly