Tunisie: Ouverture de la 17ème édition du Festival de la paix

Après une pré-ouverture mercredi-après-midi avec le film tunisien “Foyer” d’Ismaïl Bahri, la 17ème édition du festival “Cinéma de la Paix” qui se tient du 8 au 12 mars 2017, à la salle 4ème art à Tunis, s’est ouverte officiellement mercredi soir par la projection du film documentaire italo-suisse “Spira Mirabillis” de Massimo D’Anolfi et Martina Parenti.

Dans une première en Tunisie, le long métrage produit en 2016 et d’une durée de 1h21 minutes, est un film sur l’immortalité exprimée à travers des quatre e?le?ments symboliques de la nature : l’eau, l’air, la terre et le feu. S’y invite l’e?ther, cinquième élément aristotélicien qui ouvre et conclut le film. Proche d’une symphonie visuelle, ce film raconte quatre “histoires de l’immortalite?”, tourne?es dans quatre endroits différents du monde.

A l’ouverture de ce 17ème rendez-vous annuel organisé par le ciné-club de Tunis sous l’égide de la Fédération tunisienne des ciné-clubs (FTCC), Ramzi Laamouri, président de la Fédération a tenu à souligner que les films sélectionnés tournent autour de la thématique de l’existence humaine selon des points de vues, des visions et des prismes différents et c’est pourquoi des débats sont programmés après chaque projection pour laisser libre champs aux discussions libres.

Outre les projections, le festival a prévu une rencontre le samedi 12 mars autour des nouveaux corps dans le cinéma tunisien en présence du critique Ikbal Zalila et des deux cinéastes Mounir Baaziz et Fethi Doghri pour discuter sur le développement de la conception du corps dans l’image cinématographique tunisienne depuis ses débuts aux années soixante du siècle dernier jusqu’aujourd’hui.

Dans ce même contexte, un atelier intitulé “L’éthique du corps dans l’histoire du cinéma” se tiendra à la salle 4ème art à Tunis le 10 mars et sera axé sur les différents enjeux et représentations du corps dans le cinéma.

En dehors des films de pré-ouverture et d’ouverture tunisiene et italien, le public aura rendez-vous cette année avec six films (à raison de deux projections par jour 16h00 et 19H00 ) en provenance de neuf pays : Palestine, Allemagne, Grèce, Maroc, Liban , Suisse, Autriche, Tunisie et le Portugal. La clôture sera marquée par un concert de PardonMyFrench groupe (Tunisie).

Organisé, depuis 2000, par le Ciné-Club de Tunis, sous l’égide de la Fédération tunisienne des ciné-clubs (FTCC), le festival donne à découvrir une panoplie de films à vocation humaniste à savoir la lutte en quête de la paix dans un monde marqué par la montée de toute forme de violence. Le festival vise à promouvoir le film non commercial et donc à réhabiliter le cinéma d’auteur, un cinéma qui défend “l’Homme” dans un monde régi par la course effrénée pour le profit, à travers des images captée par un regard averti, tout en offrant un espace de débat pour une expression libre.

Print Friendly