Tunisie: Interdiction de l’utilisation des téléphones mobiles et smartphones illégaux

Le membre de la chambre nationale syndicale des commerçants des téléphones mobiles et des technologies numériques, Khaled Ben Jannet, a indiqué, mercredi, à Tunis, que “l’instance Nationale des télécommunications mettra en vigueur, à partir de septembre 2017, un décret stipulant l’interdiction de l’utilisation des téléphones mobiles et smartphones illégaux, à travers leur suppression, en cas de braquage ou de vol, du réseau des télécommunications.

Ben Jannet a ajouté, à l’ouverture des travaux de la chambre, que la part du commerce informel dans ce secteur est de 40% ce qui cause des pertes à l’Etat de 106 MD, affirmant que le blocage du numéro de série des téléphones non homologués permettra de récupérer 500MD au profit du circuit économique du pays.

De son côté, le président de la chambre, Mohamed Kharrat a précisé que la chambre, relevant de l’UTICA, a été officiellement fondée le 22 octobre 2015. Le bureau exécutif est composé de 13 membres représentant 10 gouvernorats du Nord et de l’Est du pays.

Elle tient ses réunions chaque mois au siège de l’UTICA, a-t-il dit, appelant les collègues actifs dans les régions intérieures et frontalières à adhérer à la chambre.

Le président de la fédération des Technologies de l’Information et de la Communication (UTICA), Kais Sellami, a indiqué que le secteur des téléphones mobiles et des smartphones a connu une remarquable évolution au cours des cinq dernières années, étant donné que le nombres des abonnés au réseau de l’internet a atteint 15 millions d’abonnés avec un taux d’accès de 130%, appelant le reste des commerçants, dont le nombre des points de vente est estimé à 2500, à adhérer à la chambre.

Print Friendly