Tunisie: Le ministère de l’Equipement entame la réalisation de l’autoroute du Sud

Le ministre de l’Equipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui a annoncé, jeudi, que le ministère entamera, dans le cadre du plan de développement (2016-2020), la réalisation d’une autoroute vers le Sud (Sidi Bouzid, Kasserine et Gafsa) ainsi que la route menant vers le Kef et Tataouine.

A l’occasion d’une conférence de presse tenue à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), le ministre a précisé que le projet compte parmi les principales actions que le ministère réalisera dans le cadre de ce plan, à travers lequel le déparement vise à palier les défaillances enregistrées dans les plans précédents, notamment, la réalisation de la discrimination positive des régions intérieures.

Dans ce contexte, il a dit que le ministère s’oriente vers la mise en place d’une stratégie cohérente visant à renforcer l’infrastructure dans les régions intérieures, à parachever et réaliser le maximum d’autoroutes. Il s’agit également de raccorder les zones Ouest aux ports et aux régions Ouest d’une manière générale (Ports de Sfax et Gabès dans une première étape) .

Le ministère, a-t-il dit, accordera l’intérêt requis également à la maintenance et à la fourniture de tous les moyens nécessaires, soulignant que 92 petites entreprises ont été lancées, au cours de l’année dernière, par certains diplômés chômeurs.

Et d’ajouter que le ministère a lancé au cours de cette année, un appel d’offres pour la réalisation de 92 autres entreprises qui œuvrent dans les mêmes domaines ainsi que dans les domaines de l’électrification publique et de la maintenance des bâtiments. Il s’agit, par ailleurs, de lancer des petites entreprises pour la réalisation de projets relevant du ministère de l’équipement, tels que les logements sociaux et autres.

La dernière orientation du ministère concerne la poursuite de la maintenance des routes (principales et classées) et des pistes rurales (2000 km) qui sont en cours de réalisation, dans les régions intérieures, en vue de permettre aux habitants de ces dernières d’écouler leurs marchandises dans les zones de grande consommation, les ports et les zones côtières.

Print Friendly