Le positionnement numérique de la Tunisie nécessite une vision commune et prospective

Le ministre des technologies de la communication et de l’économie numérique Anouer Maarouf a souligné que le positionnement numérique de la Tunisie nécessite une vision commune et prospective de la Tunisie numérique.

Il a indiqué, samedi, dans une déclaration à l’agence TAP, lors de la clôture du 2ème Forum international de la santé numérique que la nouvelle structure qui sera créée pour l’exécution des projets numériques en Tunisie constituera un nouveau jalon dans l’exécution des projets inscrits dans la stratégie nationale de la Tunisie numérique 2020 et la réalisation de la transition numérique.

Et le ministre d’avancer, lors de cette manifestation, organisée, à l’initiative de la Société tunisienne de télémédecine et e Santé ainsi que du forum international de Réalités, que la santé numérique constitue une base essentielle pour renforcer le positionnement de la Tunisie sur les sites avant-gardistes aux plans local et régional.

La réussite de l’intégration entre la santé et les domaines numériques, à travers une vision prospective de la santé numérique en Tunisie ainsi que dans la région maghrébine et africaine, voire dans la Méditerranée permettra, a-t-il dit, de rattraper le retard enregistré au cours des dernières années et de se repositionner en tant que destination privilégiée en matière de santé et de domaines numériques.

Il a souligné que parallèllement au développement de l’action en réseautage et horizontale avec les ministères et structures intervenantes dans la stratégie de la Tunisie numérique, le départment des télécommunications œuvre à favoriser la réussite de cette nouvelle démarche, à travers la généralisation de la couverture numérique dans toutes les régions de la République.

L’objectif est de garantir la connexion, notamment des dispensaires et hôpitaux à Internet, a fait remarquer Maaroufi.
Il a indiqué que cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’exécution du programme de la santé numérique qui permettra de développer les prestations de services mises à la disposition des citoyens et de faciliter l’accès à ces dernières, en minimisant le déplacement des patients à la capitale et en favorisant la communication numérique, en ce qui concerne le diagnostic, la gestion des dossiers et la gouvernance des médicaments.

Le plus important, a-t-il ajouté, est d’accélérer la création de l’Agence nationale de promotion de la santé numérique en Tunisie qui œuvre dans un cadre horizontal, regroupant tous les intervenants et experts.

Cette agence sera chargée de la mise en place des stratégies et du suivi de leur exécution. Maaroufi a enfin mis l’accent sur l’impératif pour la Tunisie d’intensifier les efforts pour se repositionner au niveau régional, en tant que pôle de santé numérique et de tourisme de santé, ce qui est à même de contribuer à la valorisation du potentiel dont le pays regorge en compétences médicales, infrastructures hôtelières et divers services, telle que la thalassothérapie.

Print Friendly