CAN 2017 en images: Tunisie, la malédiction des quarts de finale (PHOTOS)

Les aigles de Carthage ont subi de nouveau la loi des Etalons du Burkina-Faso lors des quarts de la coupe d’Afrique des Nations (CAN-2017), en s’inclinant par deux buts inscrits dans les dix dernières minute de la rencontre, quittant encore une fois à ce stade de la compétition, samedi au stade de l’Amitié de Libreville.

Décidément, le syndrome des quarts de finale ne semble pas quitter le onze national déjà éliminé en quart de finale lors des éditions de 1998, 2006, 2008, 2012 et 2015, et pour la deuxième fois devant le même adversaire.

Le Burkina Faso, auteur d’une bonne prestation, notamment en seconde période, prend ainsi rendez-vous avec les demi-finales, prévues mercredi prochains, où il affrontera le vainqueur de la seconde demi-finale qui opposera dimanche l’Egypte au Maroc.

Pour cette rencontre décisive, Kasperczak a pris des risques en laissant Ali Maaloul sur le banc et alignant Abdennour sur le côté gauche, là où il, semble-t-il, n’a pas trouvé ses repères.

L’entame du match a été d’une grande intensité et a vu les deux équipes se procurer de grosses occasions de buts sans parvenir à débloquer la situation.

Les Tunisiens parvenaient en effet à se créer de belles opportunités d’ouvrir le score à la 13e par Taha Yadssine Khenissi dont la tête est passée à côté, et à la 15e par Hamdi Naguez dont le centre dangereux a été saisi par le gardien Hervé Koffi.

A la 18e, Khenissi revient à la charge en reprenant un centre de Naim Sliti, mais sa tête est passée au-dessus de la barre.

Les Burkinabé répondaient par des contre-attaques rapides notamment par Préjuce Nakoulma (14e) qui, parfaitement servi dans la profondeur par Bertrand Traoré, a vu son tir passer au-dessus de la cage de Mathlouti.

Créant le surnombre, les Burkinabé se montraient dangereux et ont failli ouvrir la marque à la 23e par Bertrand Traore. Ce dernier reprenait un service de Cyrille, tentait de lober Mathlouti mais le ballon atterrissait sur la barre avant de sortir.

Les protégés de Kasperczak rataient de nouveau une belle occasion de but à la 31e suite à un coup franc tiré par Khazri en direction de Ben Amor, seul en retrait, mais la frappe de celui-ci a flirté avec le poteau droit.

Le pressing tunisien a failli apporter ses fruits, lorsque, sur un corner, Khenissi puis Abdennour, converti en attaquant, changent la trajectoire du ballon par des tirs de tête (33e), ratant du coup la plus nette occasion tunisienne.

Le chassé-croisé se poursuivait et c’est au tour des Burkinabé de s’offrir un coup franc à la 39e tiré par Bertrand Traoré mais son tir fut repoussé par le mur défensif tunisien.

En seconde période, les Aigles de Carthage, dont la formation n’a connu aucun changement, ont failli créer la surprise en début de jeu par Khenissi, dont la tête a manqué de puissance (47e).

La machine burkinabé commençait à marcher, exerçant un pressing haut sur la défense tunisienne et créant le danger notamment à la 58e devant la cage de Mathlouthi, et à la 61e après une tête manquée de Bakary Koné.

Les Tunisiens se procuraient de nouveau une occasion de but, mais le tir de Hamza Lahmar (70e), entré en jeu à la 63e à la place de Wahbi Khazri, échoue dans les mains du gardien.

A la 80e, les Etalons héritaient d’un coup franc suite à une faute de Syam Ben Youssef. Bancé qui vient de remplacer Bayala, se charge de l’exécuter et d’un tir puissant à ras de terre, envoie le ballon dans les filets de Mathlouthi, ouvrant le score pour les siens.

Encouragés par ce but, les Burkinabé continuaient à créer le danger dans le camp tunisien par le même Bancé (82e) avant que Préjuce Nakoulma ne profite d’un contre très rapide après la ruée en attaque des Aigles de Carthage pour égaliser, et de la sortie de Mathlouthi loin de sa cage pour filer tout droit au but et pousser facilement le ballon au fonds des filets vides, scellant définitivement la qualification des Etalons pour les demi-finales.

Composition de l’équipe de Tunisie

Aymen Mathlouthi, (GB), Hamdi Nagguez, Syam Ben Youssef, Mohamed Ali Yaacoubi, Aymen Abdennour, Ferjani Sassi (Ahmed Akaichi 86), Mohamed Amine Ben Amor, Wahbi Khazri (Hamza Lahmar 63), Naim Sliti, Youssef Msakni, Taha Yassine Khenissi (Saber Khelifa 86)

Composition de l’équipe du Burkin Faso

Hervé Koffi, Steeve Yago, Bakary Kone, Issoufou Dayo, Yacouba Coulibaly, Prejuce Nakoulma, Abdelrazak Traore, charles Kabore, Bertrand Traore
(Alain Traore), Bayala Cyrille (Aristide Bance 76), Toure Blati (Sare Bakary 87).

Print Friendly