LA TUNISIE DES BONNES!

Incolores, inodores, invisibles, elles naissent bonnes et meurent bonnes et n’existent pratiquement pas, toutes ces gamines qui viennent de régions où dès leur naissance ce sont des bouches en trop!

Leurs parents les envoient sans trop y croire à l’école, et dès qu’elles ont dix ans s’en débarrassent auprès du premier courtier en bonnes venu; et les voilà errer de maison en maison es qualité.

Et pour celles qui auront de la chance, viendra le jour où elles croiseront, à un arrêt de bus, un ouvrier sans emploi qu’elles épouseront et iront habiter un de ces quartiers spontanés dans une pseudo-maison et revivre leur environnement et faire des filles qu’elles enverront faire la bonne dès qu’elles auront l’âge idoine …

Pendant ce temps, les politiciens politisent, les gauchistes continuent de gauchiser, les ARPeistes continuent de BARDOliser, les SBS fouiller dans le passé des arguments pour justifier leur avenir et ne s’intéressent en rien à cette population qu’ils utilisent dans leurs domiciles sans les voir et les considèrent comme des choses sans importance que l’on jette une fois qu’on les juge inutiles… Alors elles n’ont plus qu’aller ailleurs nettoyer, laver, servir au risque d’être utilisées à d’autres fins.

Mais ces gamines ne savent rien de ces manigances, de ces combines, elles ont un seul objectif: travailler en silence pour se nourrir, et profiter du chauffage de la maison qui les héberge, chauffage qu’elles n’ont jamais connu chez elles, je dirai même qu’elles sont devenues des clandestines dans leur  propre pays.

La révolution et les révolutions n’ont jamais rien fait pour elles et ne feront rien pour cette poussière d’individus qui, malheureusement, continuera à prospérer tant que la pauvreté et la misère sont et resteront endémiques et l’analphabétisme et même l’illettrisme latents.

Que faire? J’en sais rien, comme tout le monde j’utilise leurs services en essayant d’être la moins négativiste possible. Est-ce que cela servira à quelque chose? Si vous avez des réponses, ce serait un moyen de faire changer la TUNISIE des bonnes en une BONNE TUNISIE.

Print Friendly