Les prédicateurs désormais bannis des plateaux télé en Algérie

L’Algérie interdit désormais tout prédicateur ou salafiste porteur “d’un discours religieux” sur les chaînes nationales et les stations radios, a indiqué l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), dans un document publié ce lundi 16 janvier 2017, par l’agence TSA.

Cette décision a été prise après la constatation de dérives chez plusieurs chaînes qui n’hésitent pas à ouvrir leurs antennes à des salafistes et à des charlatans, dénonce le document.

L’ARAV a pour objectif de libérer la “foi du charlatanisme” et de toutes sortes de “fantasmagories”, a expliqué Zouaoui Benhamadi, président de l’instance.

 

Print Friendly