Tunisie: Le secrétaire général du FTF déplore l’absence de liens avec l”’Afrique

L’absence de pays membres africains au sein du Forum international du transport (FTF) et partant de statistiques sur l’évolution des accidents de la route en Afrique a été déplorée, mercredi, à Leipzig (Allemange), par le secrétaire général du Forum international du transport José Viegas.

«Aucun pays africain n’est membre du FTF et partant nous n’avons pas de données sur l’évolution des accidents de la route, dans cette région et cela est une honte», a-t-il dit, lors d’une conférence de presse consacrée aux principaux résultats du rapport 2014 du FTF sur la sécurité routière. Seul le Maroc détient le statut d’observateur au sein de cette organisation apparentée à l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique) dont le sommet se tient à Leipzig du 21 au 23 Mai, a affirmé M. Viegas.

Il a ajouté dans une déclaration à l’Agence TAP, que le FTF souhaite établir des liens avec les pays du continent africain, notant que l’organisation cherche à s’élargir à d’autre membres mais sans précipitation. Pour ce responsable, «les données circulent beaucoup plus rapidement quand les pays rejoignent les réseaux du FTF”.

S’agissant de la sécurité routière, le rapport du FTF note qu’entre 2011 et 2012, la mortalité routière a baissé de 1,7% dans les pays couverts par la base de données internationale sur les données de la sécurité routière et leur analyse (IRTAD).

Cependant, le nombre des victimes parmi les piétons, cyclistes et motocyclistes a cessé de reculer depuis 2009- 2010. Pour l’IRTAD, ce bilan “mitigé” ne permet pas «la réalisation de l’objectif fixé par l’ONU en matière de sécurité routière à savoir celui d’enrayer la hausse du nombre des tués sur les routes et d’inverser la tendance ».

Dans le monde, les victimes des accidents de la circulation s’élèvent chaque année à 1,3 million et sera de l’ordre de 2 millions en 2020, si aucune «action vigoureuse» n’est engagée dans ce domaine.

Le sommet annuel du Forum international de transport (FTF), a démarré, mercredi à Leipzig, en Allemagne avec la participation notamment de 36 ministres des pays membres du Ftf ainsi que 27 ministres et délégués de pays invités. Des décideurs du secteur ainsi que des experts et des chercheurs prennent part à ce sommet.

La participation du ministre tunisien du transport Chiheb Ben Ahmed au sommet a été annulée à la dernière minute.

Print Friendly