Tunisie :
Partenariat avec la Roumanie dans le domaine de l’enseignement supérieur

Taoufik Jelassi, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication a appelé, lors de son entretien, lundi, avec l’ambassadeur de Roumanie en Tunisie, Nicolae Nastase, à la nécessité d’actualiser la convention conclue en 2008 entre les deux pays afin de l’étendre à l’échange de chercheurs et académiciens et à la participation aux séminaires scientifiques, en plus de la signature d’accords de jumelage entre les universités tunisiennes et roumaines. Dans ce contexte, le ministre a souligné la possibilité de tirer profit du projet “Horizons 2020″ financé par l’Union européenne ainsi que d’autres mécanismes de financement afin de promouvoir les programmes de la recherche scientifique et de l’innovation entre les deux pays.

Dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, le ministre a appelé à la révision du projet de convention de partenariat entre la Tunisie et la Roumanie afin qu’elle soit signée lors de la prochaine session du “forum des technologies de l’information et de la communication pour tous” prévu, du 22 au 25 septembre 2014 à Hammamet.

Par ailleurs, et dans le cadre de la mise en oeuvre de la convention de partenariat signée au mois de décembre 2013 entre la Tunisie et la Hongrie relative à l’attribution d’une bourse d’études à une centaine d’étudiants tunisiens pour poursuivre leurs études supérieures dans les universités hongroises, le ministre a appelé, lors de son entretien avec l’ambassadeur de la Hongrie en Tunisie, Gregory Pantois, à la prorogation des délais de candidature à la bourse jusqu’au 30 juin prochain afin de permettre aux nouveaux bacheliers de présenter leurs dossiers.

Le ministre a aussi suggéré l’élargissement des domaines concernés par la bourse pour inclure les spécialités scientifiques comme les sciences naturelles, la biologie, les mathématiques et la physique ainsi que les spécialités médicales et paramédicales, les sciences de gestion et de management étant donné qu’il s’agit de secteurs à forte employabilité.


Plus :   Di avec TAP   Enseignement   News   Tunisie

Lire aussi...