Jazz à Carthage : Yacine Boularès et Sinead O’Connor (photos)

La 8ème édition du festival “Jazz à Carthage” (4-14 avril 2013) a démarré, jeudi soir, à Gammarth, avec une soirée, en deux parties, animée respectivement par les artistes Yacine Boularès (franco-tunisien) et Sinead O’Connor (Irlandaise).

Le bal s’est ouvert par le groupe “Afro Groove Trio”, composé de Yacine Boularès (Saxophones et effets), Thibault Perriard (Batterie et percussions) et Julien Herné (Basse électrique), qui a joué des rythmes de transe camerounaise et étoffés de mélodies aux multiples couleurs.

Livrant une musique jazz d’inspiration africaine, Yacine Boularès qui vit actuellement à New York (Etats Unis), est passé par le conservatoire de Paris avant de se distinguer sur les grandes scènes du jazz français. Il a collaboré, à New York, avec Roy Hargrove, Tony Malaby ou encore Richard Bona. Vainqueur de la compétition Jazz St Germain des Près (2006) et lauréat de la prestigieuse bourse Flubright, Boularès a sorti son premier album avec le Dress Code Quintet en 2012, enregistrant un franc succès.

Après l’entracte, l’artiste Sinead O’Connor (chant-guitare) connue par “the crazy bald head tour” s’est produite sur scène, accompagnée de Graham Henderson (claviers), John Reynolds (Batterie), Clare Kenny (basse), Brooke Supple et Graham Kearns (Guitare). La formation irlandaise a chanté l’amour et la vie à travers un mélange musical de pop-rock et de folk puisant dans le reggae. En 1987, la sortie de son premier album “The lion and the cobra” la fait connaître, ainsi que “I don’t want what il haven’t got” (je ne veux pas ce que je n’ai pas) et la reprise d’un titre de Prince “Nothing compares to you”.

Lire aussi:

Jazz à Carthage Mélodies aux multiples couleurs à l’ouverture du festival « Jazz à Carthage » 2013
Les Journées documentaires du 05 au 07 avril à Menzel Bouzelfa
« Tunis fait sa comédie » 2013: Les deux dernières pièces les 3 et 18 avril