Marzouki fait la promotion d’une Tunisie « pacifique et civilisée » au Qatar

« L’amorce par la Tunisie du processus démocratique a promu son image de marque dans le monde ». Le président de la République provisoire, Mohamed Moncef Marzouki, a déclaré : « la Tunisie, que les observateurs n’hésitent pas à la qualifier de « site intelligent » dans le bassin méditerranéen, compte sérieusement sur ses atouts historiques pour attirer les investisseurs et les multinationales ».

Lors d’une séance de travail, consacrée samedi, à Doha, à l’examen de la situation économique et du développement en Tunisie, dans le cadre des travaux de la 13ème session de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), M. Marzouki a relevé que « la Tunisie s’est attachée à être en phase avec les développements enregistrés dans l’industrie mondiale, grâce aux avantages préférentiels structurels qu’elle offre ».

Il a ajouté, selon un communiqué de la présidence de la République, que « le peuple tunisien, qui compte parmi les peuples arabes les plus avancés, en termes d’éducation et d’enseignement, s’est révolté le 14 janvier 2011, pour exprimer sa volonté, de débarrasser la Tunisie d’un régime qui a régné 23 ans durant et annoncer en plein hiver l’avènement d’un printemps où fleurissent ses potentialités et ses idées », selon son expression.

« Ce peuple qui possède le plus haut taux de connexion au réseau Internet en Afrique et qui est le plus initié à l’utilisation des NTIC, est parvenu à déclencher une révolution électronique, la première en son genre dans l’histoire de l’humanité », a déclaré le président Marzouki. Après avoir rappelé que la Tunisie a été et demeure « une plateforme idoine pour le développement des activités économiques et une destination privilégiée des entreprises internationales », le chef de l’Etat a fait remarquer que « la Tunisie progresse à pas sûrs dans le domaine de maîtrise des secteurs porteurs, en tant que catalyseurs de développement ».

Il a, en conclusion, appelé les investisseurs à rejoindre les 3200 entreprises de 63 nationalités différentes installées en Tunisie, exprimant le souhait que cette rencontre apportera des réponses aux interrogations des investisseurs étrangers.

De son côté, le Secrétaire général de la CNUCED, Supachai Panitchpakdi a déclaré que « son organisation soutiendra le peuple tunisien et les choix de son gouvernement en vue de relever les défis socioéconomiques et de contribuer au succès de la révolution tunisienne qu’il a qualifié de « pacifique et civilisée ». Il a, en outre, souligné que les événements connus par la Tunisie « confirment la précarité de la conjoncture vécue par le monde, en général et le monde arabe, en particulier, et commandent de parachever les réformes engagées, notamment dans le secteur de l’emploi ».

WMC/TAP


Plus :   A ne pas rater   Coopération   Di avec TAP   Economie   Entreprises   Fiscalité   Investissements   Politique   Qatar   Rédaction   Top News   Tunisie

Lire aussi...
"Economie"



"Entreprises"



"Fiscalité"



"Investissements"



"Politique"