Les femmes démocrates portent plainte pour diffamation contre Souad Abderrahim

Souad Abderrahim, membre de la Constituante, représentant le mouvement Ennahdha a été victime d’agression, mardi, devant le siège de la Chambre des députés au Bardo avant le démarrage des travaux de la séance inaugurale de l’Assemblée nationale constituante.

Les manifestants ont demandé à Souad Abderrahim de “dégager” les lieux en réaction contre ses récentes déclarations aux médias au sujet de sa position à l’égard des mères célibataires.

Il convient de rappeler que Souad Abderrahim avait déclaré le 25 octobre 2011 au micro de Radio Monte Carlo Doualiya que :

«les mères célibataires sont une infamie pour la société tunisienne» et que seules les victimes de viol ont droit à la protection de la loi. Pour les autres, notamment celles qui ont «volontairement» des relations et des enfants hors mariage, il est inadmissible de leur procurer une telle protection. Elle ajoute à propos de leur situation qu’elle est «honteuse à l’égard des autres pays arabes».

Dans une déclaration à l’agence TAP, Souad Abderrahim s’est dite partisane de la liberté d’expression et d’opinion et du droit à la différence, dénonçant le recours à la violence et à l’agression.

L’agression physique que j’ai subie ce matin avant le démarrage des travaux de la séance inaugurale de la Constituante n’a rien à voir avec l’exercice de la liberté d’expression », a affirmé Souad Abderrahim.

Ceux qui m’ont agressé, ce matin, « sont les ennemis de la démocratie, en ce sens que leurs slogans étaient hostiles à l’idée de la Constituante », a t-elle souligné, précisant que des femmes l’ont frappé avec des pancartes et un homme l’a tiré par les cheveux.

Souad Abderrahim a affirmé que la femme qui l’avait agressée mardi devant la chambre des députés est membre de l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD).

Dans un entretien accordé au journal Le TEMPS, Ahlem  Belhaj, présidente (ATFD) a répondu aux accusations de Mme Souad Abderrahim :

Je suis choquée par les déclarations de Mme Souad Abderrahim et je ne comprends pas son attitude. Les militantes de l’ATFD qui ont lutté pendant 20 ans contre les violences à l’égard des femmes ne peuvent en aucune manière agresser une femme. L’ATFD portera plainte pour diffamation et assure qu’elle n’a aucun rapport avec cet acte. Au contraire on a été pratiquement les seules à dénoncer dans un communiqué publié le 4 novembre les intimidations à l’encontre de Mme Abderrahim.

Lire aussi :

Manifestations devant le Bardo et Souad Abderrahim fustigée

Mère célibataire, dites-vous?

Les déclarations de Souad Abderrahim d’Ennahdha sur les femmes célibataires provoquent l’indignation

 

 


Plus :   Associations   Droit   Habiba Yaakoubi   Justice   Manifestations   News   Politique   Population   Société   Tunis   Tunisie

Lire aussi...
"Droit"



"Justice"



"Manifestations"



"Politique"



"Population"



"Société"